© 2019 by C&CO

LE PRINCE JÉRÔME

Napoléon Joseph Charles

Paul Napoléon

Napoléon Jérôme est le deuxième fils du roi Jérôme et de Catherine de Würtemberg. Né après l’empire, pendant l’exil de son père à Trieste il deviendra rapidement le préféré de son père.

 

À la mort de sa mère en 1835 son père l’envoie en Suisse chez la reine Hortense ou il se lie avec son cousin Louis, futur Napoléon III. En 1837 il est envoyé chez son oncle le roi de Wurtemberg et il suit les cours de l’école militaire de Ludwigsburg et devient officier de la garde.

 

Élu représentant de la Corse en 1848, puis député de la Sarthre en 1849 il est surnommé « le prince de la Montagne » pour ses sympathies d’extrême gauche. Napoléon III auquel il s’oppose le nomme ministre plénipotentiaire à Madrid pour l’éloigner.

 

Prince Français et sénateur en 1852, général de division en 1853, président de l’exposition universelle, il est ministre de l’Algérie et des colonies en 1858.

 

Par son mariage avec Marie-Clotilde de Savoie en 1859 il s’inscrit dans la politique Italienne de Napoléon III. Partisan de l’Empire libéral, il tombe en disgrâce et se retire en Suisse en 1865.

 

Élu conseiller général de la Corse en 1871 et député en 1876 la mort du Prince Impérial le brouillera avec son fils Victor.

 

Banni de France par la loi d’exil de 1886 il se retire en Suisse et meurt à Rome en 1891.